Simon

Simon, 25 ans, étudiant en technique d’intégration multimédia

simon

Simon tient le blogue Nouveau vegan qui est mis à jour presque quotidiennement. Il y traite notamment de restauration végétalienne, de nouveaux produits végétaliens, de comment faire une épicerie, et il contribue à faire connaître de nombreux autres blogues et projets en lien avec le véganisme.

  • Depuis quand et comment as-tu commencé à t’intéresser au véganisme?

Je suis végane depuis trois ans et je dirais que l’idée a toujours trotté dans ma tête. J’ai toujours senti que quelque chose clochait dans ma manière de manger, mais je n’osais pas trop aller plus loin. C’est difficile parfois d’aller à contre-courant de la société. Le temps a passé et j’ai fini par me demander comment je pouvais flatter ma chatte et en même temps manger un autre animal mort. Je voyais bien que ma façon de vivre n’était pas sans conséquences. J’ai lu à ce sujet et je me suis rendu compte que les autres produits animaux étaient aussi source de grandes souffrances. Donc, du jour au lendemain, je suis devenu végane et j’ai arrêté d’être en contradiction avec ma conscience.

8-nouveauvegan12

  • Est-ce que ces nouvelles habitudes ont été faciles à introduire dans ton quotidien?

Je crois que oui, ça a été vraiment simple. J’ai rapidement découvert que je pouvais trouver du plaisir dans mes
nouveaux repas et après quelques mois, les produits animaux ne m’ont plus du tout fait envie. J’étais tellement heureux de vivre avec la conscience plus tranquille. Le plus dur a été de m’assumer avec ma famille, mais désormais ils savent que je ne changerai jamais et que mes convictions sont vraiment profondes. Je réussis à bien me débrouiller dans les restaurants et je fais découvrir la bouffe végétalienne quand on m’invite.

  • Que réponds-tu aux gens qui disent que le véganisme est trop compliqué, extrême ou restrictif, ou quel préjugé face au véganisme es-tu le plus tanné d’entendre?

Qu’ils devraient commencer par essayer et voir que manger végétalien, c’est tellement varié et simple. Ça peut être un peu difficile au restaurant et quand on est invité, mais il suffit de bien s’assumer. Le plus difficile, c’est d’être différents des autres et de devoir se justifier. Mais si on est convaincu, c’est facile de passer au travers. Au début, on me disait souvent que je ne mangeais rien et toujours la même chose. C’est surtout pour ça que j’ai créé mon blogue au départ. Maintenant, mes proches n’osent plus rien dire tellement je mange plus diversifié qu’eux! On me parle de protéines parfois, mais je montre facilement que je n’en manque pas!

8-Documents2

  • Es-tu plutôt « grano » ou comfort food, et quels sont tes plats préférés?

Je suis totalement comfort food! Pour moi, manger est un immense plaisir et si je pouvais, je mangerais tout le temps! Devenir végane m’a fait devenir encore plus « foodies » qu’avant. Et franchement quoi de mieux qu’une bonne pizza végane, des frites et un cupcake? J’essaie quand même de manger santé, mais le plus important pour moi dans un repas, c’est d’aimer ça.

  •  Peux-tu nous parler d’un ou d’une végane, célèbre ou non, que tu admires, et pourquoi?

Je répondrais Sophy, de la Fondation Po, une jeune montréalaise qui se porte au secours de chats abandonnés. J’ai rarement vu quelqu’un se donner autant pour venir en aide aux animaux. Avec son organisme qu’elle a elle-même fondé l’été dernier, elle aide les chats abandonnés, malades ou même à la veille d’être tués à trouver un bon foyer et à enfin vivre une belle vie qu’ils méritent amplement. Pour en savoir plus ou contribuer à sauver plus de chats, vous pouvez aller voir son site ou sa page Facebook. Une de mes deux chattes est justement l’une des chattes sauvées par Sophy. Elle allait être tuée avec ses chatons quand Sophy l’a sauvée. Maintenant, elle est chez moi et pleine de vie, comme on peut le voir ici:

Madame Maman, adoptée à la Fondation Po.

Madame Maman, adoptée à la Fondation Po par Simon.

  • Parce qu’être végane ne veut pas dire être si différent que ça, qu’est-ce qui te passionne dans la vie?

Manger, est-ce une passion? Sinon, je suis un grand lecteur et j’aime bien écrire, même si je suis plutôt nul. J’ai commencé à m’entraîner à fond et ça me fait tellement de bien. En plus, ça me fait un bon argument pour ceux qui disent qu’on ne peut pas être sportif et végane. Pour le reste, je suis quelqu’un de tranquille et j’ai toujours de la misère à décrire ce que j’aime!

  • As-tu réussi à sensibiliser des gens dans ton entourage? As-tu des amis véganes?

J’ai plein d’ami(e)s véganes, mais ce n’est malheureusement pas à cause de moi! Mon entourage est assez hermétique aux changements, sauf mon père qui mange la plupart du temps végétalien puisqu’il mange les plats que je lui fais. On va souvent ensemble dans des restos végés. J’aime beaucoup ma famille, mais j’ai peu d’espoir de les changer. Sinon, j’ai eu plusieurs commentaires de personnes sur mon blogue comme quoi je les avais aidés dans leur transition. C’est le genre de commentaires qui fait ma journée!

  • Quelles sont les autres causes qui te touchent?

Je suis touché de voir chaque jour des gens forcés de vivre dans la rue. Je trouve ça tellement triste que dans une société aussi riche que la nôtre, des personnes n’ont même pas le nécessaire pour avoir un toit sur la tête.

  • Quels seraient tes meilleurs conseils pour quelqu’un qui débute sa transition vers le végétalisme et le véganisme?

Le plus difficile dans le véganisme, c’est de devoir s’assumer devant les autres. Il est important d’être ferme et de bien faire valoir ses valeurs. Je conseille aux nouveaux de bien lire sur le sujet pour bien pouvoir répondre et ne pas être pris au dépourvu. Aussi, il ne faut pas avoir peur de goûter à de nouvelles choses et de s’éloigner de ses habitudes culinaires. Il ne faut pas se décourager si certains aliments ne nous plaisent pas, il y en a tellement d’autres! Il faut fouiller sur Internet, consulter des livres de recettes ou simplement demander à d’autres véganes de bons choix de repas. Il existe plein de plats hyper simples pour ceux qui n’aiment pas cuisiner!

Catégories :Portraits